La cuisine est une pièce maîtresse de l’habitat. Du petit-déjeuner au dîner, en passant par la préparation des repas, une pause-café ou la vaisselle, nous y passons beaucoup de temps. Le confort doit être optimal quelles que soient l’heure et les activités. Dans cette optique, l’éclairage est primordial.Pas question d’en faire un détail, l’agencement des sources lumineuse doit être pensé dès la conception de la cuisine.

 

Des besoins à prendre en compte

 

Premier impératif, un bon éclairage général pour se déplacer dans la cuisine et bien voir le contenu des étagères, armoires et tiroirs. Généralement, deux sources lumineuses au minimum sont donc requises pour répondre à ces besoins. Le plan de travail doit également être bien éclairé pour cuisiner sans risque.

Des sources lumineuses au rendu fidèle des couleurs (pour évaluer précisément la qualité des ingrédients et l’état de la cuisson) sont conseillées. Une lumière homogène est également requise pour éviter les ombres. Un variateur d’intensité est également un plus pour adapter l’ambiance à la situation : ton bleuté le matin pour bien démarrer la journée, ton plus chaud le soir pour se détendre.

 

De multiples solutions

 

Des éclairages localisés et fonctionnels assurent à la fois le confort visuel et la sécurité. Des spots lumineux installés au plafond ou sous les placards, des baguettes LED fixées sur les meubles, des suspensions de luminaires… les possibilités sont nombreuses. Désormais, l’éclairage allie l’aspect fonctionnel, technique et décoratif. Des solutions de luminaires sobres et universels aux produits flexibles et esthétiques, en passant par des gammes design et personnalisables, chaque cuisine trouvera son éclairage. L’essentiel est de garder à l’esprit dès les prémisses de conception que la lumière est un élément majeur de votre cuisine.

VOUS AIMERIEZ AUSSI

Laissez un commentaire